pict_12.jpg
catalogues michel vaillant
michel vaillant nouveautés forge et maréchalerie
michel vaillant maréchalerie dans la presse
evenements marechalerie
michel vaillant son magasin
marechalerie et forge
liens
votre communication
 
congrès michel vaillant article presse
Congrès 2011 Michel Vaillant workshop

Congrès maréchalerie Michel Vaillant revue de presse

Le congrès Michel Vaillant dans le Dauphiné "La maréchalerie à l'honneur"

Les établissements Vaillant, installés à Cluses depuis plus d’un siècle, sont des précurseurs, en France, dans l’organisation de congrès rassemblant maréchaux-ferrants et vétérinaires, et cela depuis 1989.

La 14 ème édition de ce rendez-vous (exclusivement) interprofessionnel, devenu aujourd’hui une référence mondiale dans le domaine de la locomotion équine, s’est déroulé le 1 et le 2 avril au Parvis des Esserts à Cluses. Habilités par la direction de la société Michel Vaillant, nous avons pu pénétrer quelques instants, dans un espace entièrement dédié à un superbe animal, décrit dans le Larousse comme étant un « grand mammifère domestique, caractérisé par de longs membres reposant sur un seul doigt, qui font de lui un coureur remarquable et une monture d’usage presque universelle » et appelé communément : cheval.

Ces deux journées intenses sont composées, d’ interventions de vétérinaires et de spécialistes de la Maréchalerie, de mises à disposition de « Workshops » et de présentation de travaux pratiques et autres nouveautés. Nous avons eu l’occasion de découvrir une de ces dernières, avec une figure clusienne, Paul Mazzega, plus connu comme électricien à la retraite, que comme cavalier émérite, car il n’a jamais été médiatisé, selon ses dires. Ce toujours passionné de concours hippiques, a fait équiper pour la première fois sa monture, « Magnum du Morion », de « fers en aluminium collés », qui doivent améliorer la sérénité du cheval, qui n’a ainsi plus les contraintes occasionnées par les clous, sur la paroi de ses sabots. 

Jo Vaillant, PDG de la SAS Michel Vaillant, ne manque pas de rappeler que « La maréchalerie est en perpétuelle évolution. En tant qu’acteur important sur ce marché, nous ne pouvons pas nous contenter de seulement « vendre des produits ». Nous nous devons d’accompagner et de former les professionnels pour construire la maréchalerie de demain…. »

Ils sont venus de plusieurs pays d’Europe, « ces amoureux du cheval » (à les écouter, il ne peut pas en être autrement), nous avons même rencontré Bernard Duvernay, en provenance de l’Inde : « j’y éduque les maréchaux, pour le compte la Flying Anvil Fondation basée en Suisse, dont la noble mission est de venir au secours des chevaux en éduquant les maréchaux des pays défavorisés ».

Plus de 250 participants pour la première journée, est une preuve de l’intérêt porté par les spécialistes  à l’initiative de la PME clusienne qui n’en finit pas de nous étonner, malgré sa modestie, et dont la notoriété « ne date pas d’hier » !

 

PM

 

Téléchargez le scan de l'article du 14e congrès Michel Vaillant

Tout sur le 14e congrès des maréchaux et vétérinaires de Michel Vaillant